Julian Draxler : «Beaucoup de belles choses à venir»

Avant de rejoindre la sélection allemande, le numéro 23 du Paris Saint-Germain était revenu sur la saison des Rouge et Bleu avant d’évoquer le futur.

Julian, pour toi, que représente le titre de champion de France ?
« C’est très important parce qu’en championnat, c’est notre travail quotidien qui permet de gagner le titre. On l’a fait de très belle manière cette année, même s’il faut oublier les derniers matches. Gérer la fin de saison et vouloir constamment gagner quand tu as plus de vingt points d’avance sur le second est toujours compliqué. Mais on a été la meilleure équipe cette année, et on mérite notre titre. »

On a tendance à l’oublier, mais l’équipe a terminé sa saison avec 91 points et 105 buts marqués…
« C’est le football d’aujourd’hui qui est ainsi. Hier, tu gagnes quelque chose et, le lendemain, tout le monde l’oublie. On a beaucoup parlé des cinq matches qu’on a perdu et peu de notre début de saison, alors que l’on a gagné quatorze rencontres de suite et que personne ne pouvait nous battre. Il est très important de ne pas l’oublier, parce que tout le monde veut battre le Paris Saint-Germain. Quand les équipes jouent contre nous, elles donnent tout. C’est le match de l’année pour elles. Rester compétitifs tous les jours, à tous les entraînements, à tous les matches, est donc très difficile. Je peux comprendre que certains critiquent le Paris Saint-Germain, mais il faut aussi avoir un peu de respect pour ce que l’on fait cette année. »

Justement, quels souvenirs conserves-tu de ce début de saison ?
« C’était très difficile parce que tous les joueurs sont revenus à des moments différents. Certains ont eu des plus longues vacances que d’autres. Ils ne se sont pas préparés normalement, parce qu’un joueur devrait avoir environ six semaines de préparation avant la saison. Certains sont revenus trois ou quatre jours avant le premier match de Ligue 1. Cela montre la difficulté à réaliser cette série de victoires. Bien sûr, on a une très belle équipe avec de très grands joueurs, mais gagner chaque match n’est pas facile. On a beaucoup travaillé et ces victoires nous ont apporté beaucoup de joie. »

Avons-nous déjà vu le meilleur Julian Draxler au Paris Saint-Germain ?
« Pas encore. J’espère qu’il va y avoir encore beaucoup de belles choses à venir. Pour être honnête, j’ai eu pas mal de difficultés en début de saison. Je venais de faire une mauvaise Coupe du Monde et étais très déçu. Un nouveau coach était arrivé et je voulais absolument lui montrer que je méritais une place de titulaire. Au début, ce n’était vraiment pas facile mais au fur et à mesure, j’ai su trouver mon rythme. L’entraîneur m’a alors fait énormément confiance et il a été très content de mes performances. Je me sentais très bien jusqu’au match contre Manchester United, pendant lequel je me blesse puis suis absent quatre semaines. Après, je n’étais pas satisfait de mes performances lors des dernières rencontres, comme toute l’équipe d’ailleurs. Nous faisons de notre mieux mais nous ne sommes pas des machines. Il est difficile de rester au top à chaque match. »