Le PSG a assuré le spectacle lors de la présentation officielle de l’effectif 2009-2010 de la Fiorentina ! En inscrivant trois buts face à l’une des grosses écuries du Calcio, le groupe d’Antoine Kombouaré a en effet démontré qu’il était en jambes à dix jours de la reprise de la Ligue 1.

Erding a profité de ce séjour en Italie pour marquer son premier but sous le maillot du PSG (0-1, 24e). Une réalisation qu’il ne doit à personne puisque l’attaquant parisien a chipé le ballon dans les pieds de Kroldrup avant de tromper Frey dans un angle fermé.

La lointaine frappe de Vargas (29e) n’a pas refroidi l’ardeur des vingt supporters parisiens présents à Florence. Bien au contraire. Et le rectangle vert leur a donné raison… Lancé par Céara, Ludovic Giuly parti à la limite du hors-jeu, a réalisé une feinte de frappe, avant de doubler la marque (0-2, 33e).


Les Parisiens ont parfaitement maîtrisé cette entame de match. Appliqués derrière, opportunistes devant, les joueurs du PSG ont réalisé une prestation de qualité, à l’image de cette frappe de Luyindula déviée en corner par Frey (38e). La paire Luyindula - Erding a d’ailleurs régulièrement combiné avec réussite, même si l’ancien sochalien aurait pu décaler Giuly côté droit juste avant la pause.

Comme prévu Antoine Kombouaré a décidé d’augmenter le temps de jeu de ses joueurs et est donc reparti en seconde période avec un onze identique. Un choix judicieux puisqu’après un festival de Sessegnon côté gauche, Luyindula a corsé l’addition trompant Frey à bout portant (0-3, 50e). Fort de ses 20 buts inscrits lors de ses deux premiers matches de préparation (7-0 et 13-0), la Fiorentina s’est montrée groggy mais pas résignée, à l’image de cette frappe de Jorgensen que Chantome a eu la bonne idée de dévier en corner (69e).

Paris a su défendre le but de Gregory Coupet jusqu’au terme de la rencontre. Des filets qui n’auront donc tremblé qu’à une reprise, face à Panthrakikos, en quatre sorties (Pontivy, Nantes, Panthrakikos et la Fiorentina). Le solide défenseur qu’était Antoine Kombouaré doit apprécier ! Un nouveau test attend ce week-end les Parisiens du côté d’Arsenal lors de l’Emirates Cup. Une autre histoire.