Le PSG poursuit sa préparation en assurant le spectacle. Quatre buts inscrits et un Stéphane Sessegnon qui a gratifié les spectateurs de soir de quelques jolis gestes techniques. Sous les yeux de Claude Makelele et Ludovic Giuly, le PSG n’a toujours pas connu la défaite lors de cette avant-saison. Autre point positif, la défense a rendu une copie parfaite n’encaissant pas de but. L’entraîneur parisien a d’ailleurs profité de ce match pour offrir 90 minutes de jeu à Edel, la doublure de Landreau.

Très vite le PSG va démontrer sa supériorité. Sur un coup-franc de Rothen, Camara saute plus haut que tout le monde et coupe de la tête la trajectoire du ballon (1-0, 5e). Tant pis pour les retardataires ! Dans la foulée, Chantôme oblige le gardien à réaliser une claquette sur une tête à bout portant (6e). Le milieu de terrain parisien ne va pas tarder à prendre sa revanche. Idéalement servi par Sessegnon, Chantôme ouvre son pied et ne laisse cette fois-ci aucune chance à Sierens (2-0, 17e). Assis sur le banc de touche, Giuly et Makelele apprécient le spectacle.

Paul Le Guen profite de la pause pour faire tourner son effectif (Traore, Pancrate, Sankhare, Luyindula, Mulumbu et Cearà, remplacent Rothen, Sessegnon, Camara, Hoarau, Clement et Bourillon). La domination demeure parisienne. Sur corner, Sankharé dépose le ballon sur la tête de Pancrate qui inscrit le 3e but de la soirée (3-0, 56e). Alors que les supporters parisiens sont de plus en plus bruyants, Paris va alourdir le score. Très remuant jusque-là, Boli reprend de la tête le centre de Loris Arnaud (4-0, 76e).

Si l’adversaire du soir était modeste, Paris s’est montré sérieux et appliqué tout au long du match. Dès samedi face à La Gantoise, puis le week-end prochain au Portugal, Paris se frottera à des adversaires d’un tout autre calibre. Makelele et Giuly seront alors de la partie.