Il a fait trembler la saison dernière les filets de Ligue 2 à 28 reprises et fait déjà preuve cette année d’un sacré sens du but. Buteur face à Châteauroux samedi dernier, Guillaume Hoarau a inscrit face à Boulogne/Mer le but égalisateur. Une réalisation tout en finesse, après un bon travail d’Arnaud, qui en dit long sur le sens du but de l’ancien havrais (1-1, 31e).

Paris était pourtant mené au score à ce moment du match. Ramare n’avait en effet laissé aucune chance à Landreau sur cette puissante frappe des 25 mètres. Un missile venu se loger sous la barre du portier parisien (1-0, 26e). Avant cela les deux équipes avaient fait jeu égal.

Hoarau avait dégainé le premier. Une frappe venue flirter avec le poteau de Bague, mais qui a terminé sa course en six mètres (9e). Déjà très en jambes après 4 matches de préparation, les Boulonnais ont immédiatement réagi par l’intermédiaire de Kinkela (10e). Sérieux et appliqués les Parisiens se procurèrent une nouvelle occasion nette juste avant la pause. Luyindula, à la réception d’un centre de Chantôme, enchaîne contrôle-frappe mais voit le ballon filer au-dessus de la transversale (43e).

La pause permet à Paul Le Guen de réaliser une large revue d’effectif. A noter les premiers pas cette saison avec le groupe professionnel de Partouche, Makonda et Diakhaby. Ces trois jeunes formés au club ont profité des absences de Rothen, Clément et Everton dans le Nord pour s’affûter les crampons au niveau supérieur.

Un ultime rush de Ngog en fin de match obligea Bague à quitter sa ligne de but afin de fermer l’angle à l’attaquant parisien (86e). Certainement le but du K.-O ! Mais qu’importe, après un entraînement matinal au Camp des Loges et quelques heures de bus dans la foulée, les joueurs du PSG poursuivent leur montée en puissance et tenteront de franchir un nouveau cap, samedi prochain à Blois, face à Clermont-Ferrand.