Groupe - Féminines

Paris Saint-Germain Féminines

A l’image de leurs homologues masculins, les féminines Rouge et Bleu sont entrées dans une nouvelle dimension ces dernières saisons. En témoigne leur récente finale de l’UEFA Women’s Champions League.

Depuis l’arrivée en 2012 dans la capitale d’un nouveau technicien, l’expérimenté Farid Benstiti, et tout un panel d’internationales, l’équipe fanion féminine fait désormais clairement office de tête d’affiche de la D1 Féminine. Dauphines des Lyonnaises au terme de l’exercice 2014-2015, les Sabrina Delannoy, Laure Boulleau et autre Caroline Seger se présentent plus que jamais comme une alternative crédible à la suprématie rhodanienne. Que ce soit d’ailleurs aussi bien dans l’Hexagone que sur la scène européenne.

Avec un effectif qui se renforce à chaque intersaison, le club de la capitale affiche sa volonté de jouer sur le long terme les tous premiers rôles sur le Vieux Contient. Le 14 mai 2015, à Berlin, les Parisiennes sont passées tout près du Graal, seulement battues dans les arrêts de jeu par Francfort en finale (1-2). Une déception forcément sur l’instant, mais aussi et surtout un surplus d’expérience, qui conditionnera dans un futur proche l’ambition internationale du club.

Dans les faits, cette stratégie exponentielle se matérialise au quotidien par l’amélioration du centre d’entraînement dédié au groupe féminin à Bougival, doublé d’un terrain de jeu au cœur de la capitale : le Stade Charléty. Un souci de performance dans la professionnalisation et des conditions de pratique optimales, destinés à tirer les féminines parisiennes vers les sommets. Plus que jamais, le Paris Saint-Germain se conjugue au féminin…