1990/91 sera une année charnière. Dans les coulisses, le PSG cherche des appuis extérieurs pour faire face à de graves difficultés financières. Après être devenu une association loi 1901 à statuts renforcés lors de son assemblée générale du 13 décembre 1990, le PSG conclut fin mai 1991 un accord avec CANAL+ et la Mairie de PARIS. Le PSG adopte le statut de Société Anonyme à Objet Sportif, présidée par Pierre LESCURE. Bernard BROCHAND devient Président de l'Association PSG. La Société et l'Association nomment Michel DENISOT Vice-Président Délégué de l'entité PSG (puis Président Délégué).

Ainsi modernisé et entraîné par un technicien d'expérience, Artur JORGE, le PSG retrouve l'ambition, s'engage à se qualifier d'emblée pour une Coupe d'Europe, et, de fait, adopte une trajectoire ascendante qui le conduit à un brillant palmarès en 1992/93 : demi-finaliste de la Coupe de l'UEFA, second du Championnat et Vainqueur de la Coupe de France. Une progression qui ne cessera pas en 1993/94 puisque cette saison marque l'obtention du deuxième titre de Champion de France dans l'histoire du Club et d'un nouveau record d'invincibilité en Championnat de France (27 matches d'affilée sans défaite), suite à une saison nationale et internationale (demi-finaliste de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe) pleine de promesses pour l'avenir.

Mars 93 : le PSG remporte une victoire historique sur le Real Madrid (quarts de finale - C3)

Lors de la saison 1994/95, le PSG recrute comme entraîneur Luis FERNANDEZ, une figure emblématique du Club des années 80 et s'illustre dans la Ligue des Champions (10 matches sans défaite). L'équipe échoue en demi-finale devant le Milan AC, vainqueur de l'édition 94, après avoir séduit l'Europe du football en éliminant des équipes prestigieuses comme le BAYERN MUNICH ou BARCELONE. Cet enthousiasme permet au club francilien de gagner la première édition de la Coupe de la Ligue ainsi que la Coupe de France (pour la quatrième fois).

1995/96, saison du 25e anniversaire du PSG, s'annonce sous le signe du changement. Après trois demi-finales disputées consécutivement, l'ambition du Club est de remporter la première Coupe d'Europe de l'histoire du Club. Le CELTIC GLASGOW, PARME et la COROGNE ne pourront rien y faire : le 8 mai 1996, le PSG accède à Bruxelles, face au RAPID DE VIENNE (Autriche), à son premier sacre européen grâce à un but de Bruno NGOTTY.

1996/97 voit l'arrivée à la direction de l'équipe professionnelle de Ricardo GOMES RAYMUNDO (Manager Général) et de Joël BATS (Entraîneur). Malgré le rajeunissement de l'équipe, le PSG parvient pourtant à se hisser une nouvelle fois en finale de la Coupe des Vainqueurs de Coupe face au Barcelone de RONALDO et à accrocher la deuxième place du Championnat. Cette place de dauphin donne au PSG l'opportunité de disputer la Ligue des Champions.

Enfin, 1997 marque un changement dans l'actionnariat du Club. Suite à une augmentation de capital, qui lui a permis de renforcer sa situation financière (assemblée générale extraordinaire du 21 avril 1997), l'actionnariat du PSG change et se répartit désormais comme suit : CANAL+ 56,7%, Association PSG 34%, Minoritaires (personnes physiques) 9,3%.

1997/98 soumet le PSG à un rythme échevelé en compétition. Eliminé pour la première fois depuis l'ère CANAL+ avant les quarts de finale de la Ligue des Champions, l'équipe connaît un Championnat difficile. Une saison en demi-teinte pourtant relevée par deux trophées remportés haut la main par les coéquipiers du Capitaine Raï : la Coupe de France et la Coupe de la Ligue.

1998/99 est une année de changements au sein du Club : après sept saisons de présidence, Michel DENISOT laisse la place à Charles BIETRY, lui-même Président des sections Omnisports du PSG depuis 1992. L'ancien Directeur du service des Sports de CANAL+ nomme à la tête de l'équipe Alain GIRESSE, ex-membre du fameux carré magique de l'équipe de France (composé de Michel PLATINI, Jean TIGANA et Luis FERNANDEZ). Une élimination hâtive en 1/16es de finale de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe, puis un début de Championnat difficile pour les Bleu et Rouge, coûtent sa place au technicien parisien. Il est remplacé en novembre par Artur JORGE et Denis TROCH, qui ont pour mission de remonter le Club. Un mois plus tard, c'est Charles BIETRY qui cède son fauteuil de Président à Laurent PERPERE, Directeur Général Adjoint chargé des Finances à CANAL+. Ce dernier nomme Jean-Luc LAMARCHE, venu du RC Lens, Directeur Sportif du PSG. Malgré tout, l'équipe ne parvient pas à remonter la pente, et après la double élimination en Coupe de France puis en Coupe de la Ligue, Artur JORGE quitte la Capitale à la mi-mars, remplacé par Philippe BERGEROO, jusqu'alors entraîneur adjoint chargé des gardiens de but, et ancien membre du staff technique de l'équipe de France, Championne du Monde en 1998.

Après avoir sauvé le club de la relégation en toute fin de saison, Philippe Bergeroo repart aux commandes du PSG avec une équipe qu’il a choisi. Le recrutement est judicieux, mais la saison dernière a laissé des traces et les ambitions sont revues à la baisse. Malgré cette prudence toute légitime, les joueurs de Bergeroo commencent bien la saison. Une vraie équipe se forme au fur et à mesure que les victoires s’enchaînent. L’appétit vient en gagnant : le PSG est finalement qualifié pour la Ligue des champions, et le recrutement laisse entrevoir de grandes choses pour la saison à venir. Le premier championnat du XXIe siècle…