La création du PARIS SAINT-GERMAIN FC remonte au 12 août 1970 (Journal Officiel du 27 août 1970). Grâce à l'appui de 20 000 souscripteurs désireux de voir renaître un grand club à PARIS, un groupe de personnalités parisiennes, dont Guy CRESCENT, PDG de CALBERSON, et Pierre-Etienne GUYOT, Vice-Président du RACING-CLUB de FRANCE, convainc les dirigeants du Stade Sangermanois de s'associer à son projet.

L'équipe première de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, qui vient de conquérir sa place en Nationale (ex-Deuxième Division) permet au tout récent PSG de faire ses armes à ce niveau en 1970/71. Le succès est total, le PSG remporte le championnat «National» et fête son premier anniversaire en D1.

1971/72 se solde alors par une honorable 16e place. Cette saison marquera la rupture, le 16 mai 1972, entre Parisiens et Sangermanois. La section professionnelle rejoint le CA MONTREUIL et poursuit sa route en D1 sous le nom de PARIS FC, tandis que le PSG prend le statut amateur et dégringole en D3.

1972/73. Le PSG termine deuxième de son groupe et profite du désistement de QUEVILLY, classé premier, pour accéder à la D2.

1973/74. Henri PATRELLE, à la recherche de financements, cède la présidence à Daniel HECHTER. Le club obtient le statut professionnel. La Coupe de France sourit à cette équipe de D2 qui atteint les quarts de finale. Mieux encore, elle se classe deuxième de son groupe et conquiert le droit de disputer une place en D1 en matches de barrages face à VALENCIENNES. Battu 2-1 à l'aller, le PSG l'emporte 4-2 au Parc des Princes le 4 juin 1974 et prend pied en D1, l'année même où -ironie du sort- le PARIS FC descend en D2.

Depuis lors, le PSG a toujours évolué en D1.