Camillo Vaz, l’entraineur parisien l’avait annoncé mardi lors de la conférence de presse. Le PSG doit réaliser l’exploit pour se qualifier. Battue 3-0 au match aller, l’équipe féminine devait donc remonter ce handicap de trois buts pour atteindre les quarts de finale de la Champions League. Mais devant leur public, les joueuses de Camillo Vaz, n’entrent pas très bien dans la partie et la mission devient quasi impossible quand l’attaquante de Francfort, Crnogorcevic ouvre le score d’une frappe croisée qui ne laisse aucune chance à Véronique Pons (0-1 ; 2e).

Les Parisiennes, qui peinent à trouver des espaces sont dominées dans ce premier acte. Bajramaj est même toute proche d’offrir un second but d’avance à son équipe. Après avoir dribblé la gardienne, la milieu de terrain allemande redresse le ballon dans le but vide, mais Nonna Debonne revient in-extremis et sauve sur la ligne (15e). Les Parisiennes réagissent alors, Ella Nasar (17e) puis Caroline Pizzala (21e) manque le cadre avant que Kenza Dali ne trouve la lucarne de la gardienne allemande d’une lourde frappe de 25 mètres. Angerer se détend parfaitement et sort le ballon en corner (22e). Angerer va de nouveau s’interposer sur une frappe d’Alexandra Long (36e). Elle sera ensuite sauvée par le manque de précision d’Ella Masar qui ne peut cadrer sa tentative alors qu’elle avait pris le dessus sur son adversaire direct (40e). Les Rouge et Bleu ne lachent rien et trouvent l’égalisation avant la pause. Alexandra Long, d’une belle reprise de volée, propulse le ballon sous la barre d’Angerer (1-1 ; 45e).

Les joueuses de Camillo Vaz, reprennent le second acte sur les mêmes bases que leur fin de première période. Poussées par le public et le but avant la pause, les Parisiennes veulent s’offrir cette victoire de prestige. Kenza Dali (50e) puis Laure Lepailleur (58e), s’essayent de la tête mais trouvent une nouvelle fois Angerer sur leur route. Les joueuses de la capitale maitrisent leur sujet en seconde période et sont récompensées. Sur un centre de Laure Boulleau, Alexandra Long place une tête, déviée par une adversaire qui termine dans les filets d’Angerer et donne l’avantage à son équipe (2-1 ; 75e). Ce succès ne suffit pas aux Parisiennes pour atteindre les quarts de finale. Pour la première participation de l’histoire du PSG à la Champions League, les joueuses de Camillo Vaz, peuvent quitter la compétition la tête haute. Place maintenant au championnat avec seul et unique objectif, finir dans les deux premiers pour retrouver rapidement les joutes européennes.

Camilo Vaz (Entraîneur du PSG) :
« Nous avons vraiment un double sentiment après cette rencontre. D’un côté le sentiment du devoir accompli pour le match retour car c’est très difficile de battre cette équipe de Franckfurt. Nous avons aussi un sentiment de frustration. Car une fois que tu es dans cette épreuve, tu as envie d’aller le plus loin possible. Il faut une fois de plus apprendre de nos erreurs.»
 
Caroline Pizzala (Milieu du PSG) :
« Nous sommes très déçues ce soir. La victoire est belle mais nous sommes éliminées quand même. Nous avons surtout des regrets par rapport au match aller ou nous avons encaissé trois buts. On aurait pu faire mieux et cela nous aurait peut être permis de nous qualifier.»

Aurélie Conforti (Attaquant du PSG) :
« C’est une déception mais nous finissons sur une belle victoire. Nous ne quittons pas la compétition totalement déçues mais nous aurions aimé encore continuer l’aventure toutes ensemble. Nous terminons sur du positif et je pense que cela peut nous servir pour l’avenir et notamment pour le championnat.»

PSG : Pons – Lepailleur, Debonne, Delannoy, Boulleau – Pizzala, Bussaglia, Long (Poulain, 85e), Dali (Conforti 68e), Thomas (Coton Pelagie, 54e) – Masar
Francfort : Angerer – Krieger, Lewandowski, Kumagai, Weber – Smisek, Garefrekes, Bajramaj, Huth – Marozsan (Percival 64e), Crnogorcevic (Landstrom, 34e).