Une odeur de Champions League parfume le Camp des Loges en ce dimanche après-midi. L’équipe féminine du PSG reçoit Montpellier pour l’ultime journée de Première Division. Un match qui ressemble comme deux gouttes d’eau à une finale. En effet, les deux formations se partagent la deuxième place. Cependant, le MHSC possède une différence de buts plus avantageuse. Les Parisiennes n’ont donc pas le choix, la victoire est impérative.

Si le début de match est plutôt équilibré, les Héraultaises prennent le dessus en première période. L’enjeu prend le pas sur le jeu mais la Montpelliéraine Ramos tente de faire basculer la rencontre. Celle-ci efface Sapowicz avant de tirer dans le but vide. Vide, pas tout à fait car Lepailleur revient et sauve sur sa ligne (33e).

La physionomie du match change au retour des vestiaires. Rubio (46e), Houara (47e) et Katia (78e) sont proches de trouver l’ouverture. Les Héraultaises jouent les contres à fond et Diguelman butte sur Sapowicz (53e). L’heure tourne et le MHSC semble se rapprocher du point espéré.

Sur un dernier coup franc, Bussaglia envoie le ballon dans la surface montpelliéraine. Après un cafouillage, l’arbitre indique le point de penalty après une faute de Lattaf. Delannoy fait face à Deville, pour un but quasiment synonyme de Champions League. La capitaine du PSG ne tremble pas et transforme la sentence (1-0, 88e).

Les Parisiennes résistent et arrachent la victoire. Un succès fêté avec les nombreux supporters présents ce dimanche au Camp des Loges. Les filles concluent ainsi de la plus belles des manières une saison pleine, et qualifient le club de la capitale pour la coupe d’Europe pour la première fois de son histoire. Bravo les filles !

Camillo Vaz (Entraîneur du PSG)
« Ce n’était pas gagné car Montpellier possède une très belle équipe. On a été en difficulté en première période. Nous sommes revenus après la pause après avec d’autres intentions. Chacun a eu sa mi-temps, c’était un match équilibré. Nous avions tiré quelques penalties cette semaine, à croire que c’était écrit. Nous pensons à Montpellier. Elles méritaient elles aussi quelque chose. Le football féminin mérite vraiment d’être mis en avant. »

Sabrina Delannoy (Défenseur du PSG)
« Ce n’est que du bonheur. Cette victoire est le résultat de plusieurs saisons de travail. Donner la victoire à son équipe dans les dernières secondes de jeu, c’est le rêve de tout footballeur. On arrache cette qualification que l’on souhaitait tous depuis très longtemps. »

Jessica Houara (Milieu de terrain du PSG)
« C’est magnifique. Nous travaillons énormément depuis plusieurs saisons pour atteindre nos objectifs. On a gagné le Challenge de France la saison dernière et nous nous qualifions aujourd’hui pour la Champions League. On ne peut pas rêver mieux. »