A l'Emitates Stadium, Londres
 
Comme prévu, Paul le Guen aligne onze nouveaux joueurs pour ce 2e match en deux jours à Londres. Une équipe rajeunie dans laquelle Mendy (capitaine), Yepes, Gallardo, Alonzo et Diané font figure d'anciens. Mais comme le talent n'attend pas les années, la jeune garde parisienne va très vite se mettre l'Emirates Stadium dans la poche. Une première frappe de Ngog soulève quelques timides applaudissements du public anglais (8e). C'est ensuite un beau débordement d'Arnaud, ponctué d'un passement de jambe sur Moretti (10e), puis une frappe soudaine de Gallardo (14e), qui réveillent les fans des Gunners.
 
Une domination sans partage du PSG que Diané va concrétiser en but. Idéalement servi en retrait par Ngog, l'Ivoirien ouvre son pied pour tromper Hildebrand (1-0, 15e). L'Emirates Stadium, déjà bien garni, apprécie le jeu bien léché du PSG et le fait entendre ! Face à la fougue des Parisiens, les Espagnols appuient leurs tacles et obtiennent le deuxième avertissement du tournoi (Marchena, 28e). Entre-temps, Gallardo avait également eu le droit à son ovation après que son coup-franc soit passé à quelques centimètres de la lucarne de Hildebrand (18e).
 
Le PSG poursuit sa marche en avant. Sankharé intercepte le ballon dans les pieds d'Albelda, efface Marchena d'un double passement de jambes et lance en profondeur Diané. L'attaquant ivoirien centre fort devant le but pour Ngog qui marque en se jetant (2-0, 30e). Quelle première période du PSG ! Et ce n'est pas fini… Sankharé, intenable, efface deux défenseurs et serre Ngog dont la frappe est contrée par Moretti (34e). Ngoyi slalome ensuite dans la défense adverse ce qui a le don d'énerver des Espagnols dépassés, à l'image de cette faute grossière de Lillo sur Gallardo (42e).
 
'Ola' de l'Emirates Stadium
 
Au retour des vestiaires, c'est une formation du FC Valence plus offensive qui se présente sur la pelouse de l'Emirates Stadium. Joaquim, Morientes, Baraja et Mata font ainsi leur apparition sur la pelouse. Des changements qui se concrétisent très vite dans le jeu, puisque dès la 46e minute, suite à un bon service de Joaquim, Morientes se présente seul face à Alonzo. Une frappe contrée en corner par Mendy (46e).
 
Une percée plein axe du défenseur latéral parisien offre à Gallardo une nouvelle chance sur coup de pied arrêté, mais là encore la frappe de l'Argentin flirte avec la lucarne de Hildebrand (58e). Si Valence est certes plus entreprenant, le PSG n'en reste pas moins toujours aussi dangereux à l'image de ce déboulé de Diané stoppé virilement dans la surface par Marchena (63e). Une nouvelle faute du défenseur espagnol sur Ngog le rapproche un peu plus du « rouge » et permet à Gallardo de solliciter Hildebrand sur coup-fanc (70e).
 
Alors que la « Ola » s'empare de l'Emirates Stadium, Arnaud part dans un nouveau sprint et sert sur un plateau Luyindula, fraîchement entré en jeu. L'attaquant parisien, auteur d'un but bien plus compliqué la veille, donne un peu plus de relief à la victoire du PSG (3-0, 84e). La messe est dite… Le PSG termine donc l'Emirates Cup 2007 sur une très belle victoire et les jeunes joueurs alignés cet après-midi ont démontré qu'ils étaient prêts pour la Ligue 1. 
 
Anthony Baca
 

PSG : Alonzo - Mendy (cap), Bourillon, Yepes (Armand, 65e), Sakho - Arnaud, Sankharé, Ngoyi (Mulumbu, 81e), Gallardo - Diané, Ngog (Luyindula, 78e).
Entr. : Paul Le Guen
 
Valence : Hildebrand - Moretti, Lomban, Marchena, Lillo – Albelda (Baraja, 45e), Angulo, Gavilan (Mata, 45e), Sunny (Carles, 85e) – Villa (Morientes, 45e), Arizmendi (Joaquim, 45e).
Entr. : Quique Sanchez Flores
 
Arbitre : Andre Marriner (Angl)