A l'Emirates Stadium, Londres
 
Les deux équipes « Fly Emirates » du tournoi clôturaient donc cette première journée de l'Emirates Cup après une victoire logique de Valence face à L'inter Milan, un peu plus tôt dans l'après-midi. Passé le premier quart d'heure, marqué par trois corners successifs obtenus par Clichy, le PSG va poser sa griffe sur cette 2e rencontre de l'Emirates Cup. Devant plus de 55 000 personnes, Digard lance Luyindula qui trouve Frau en retrait. La frappe du gauche de l'attaquant parisien passe à quelques mètres à coté du but de Almunia, mais soulève les premiers applaudissements de l'Emirates Stadium (15e).
 
Revigoré par cette première occasion nette du match, Paris poursuit sa marche en avant. Armand combine avec Pauleta qui sert idéalement Luyindula. Seul face au gardien des Gunners, le natif de Kinshasa dévisse complètement sa frappe (20e). Les hommes d'Arsène Wenger se procurent bien une occasion sur coup-franc (Van Persie, 25e), mais le PSG reste dominateur. Après une première frappe bien captée par Almunia (27e), Pauleta tente ensuite de lober le gardien londonien d'un petit ballon piqué, mais obtiendra finalement un corner (35e). Alors que le millier de fans parisiens regroupés dans un coin du stade donne de la voix, les Gunners souffrent de plus en plus.
 
'LE' but de Luyindula !
 
Pourtant, au plus fort de la tempête rouge et bleu, Arsenal va frapper un grand coup. Masqué par Traoré, le centre de Clichy rebondit sur la poitrine de Bendtner et profite à Flamini en embuscade. La frappe du français rebondit sur le poteau de Landreau avant de finir sa course au fond des filets (1-0, 44e). Sur ce coup-là, le PSG n'est pas verni… D'autant plus qu'il s'agit de la première occasion d'Arsenal.
 
Paul Le Guen profite de la pause pour placer Mulumbu en milieu récupérateur et Digard en arrière droit. Arsène Wenger apporte pour sa part du sang neuf à son équipe en effectuant pas moins de cinq changements. La fraîcheur des locaux ne va pas tarder à payer. Après une première alerte de Bendtner hors-cadre (63e), Landreau est déséquilibré par ce même Bendtner qui n'a alors plus qu'à pousser le ballon dans le but vide (69e, 2-0). La « Ola » s'empare de l'Emirates Stadium et les chants à la gloire des Gunners redoublent d'intensité.
 
La réaction parisienne ne se fait pourtant pas attendre. D'une puissante frappe, Frau alerte ainsi une première fois la défense anglaise désormais dirigée par Gallas (71e). Le plus beau reste à venir… Pauleta sert Frau qui centre instantanément pour Luyindula. A la lutte avec Senderos, l'attaquant parisien laisse passer le ballon entre ses jambes et le dévie au fond du filet du talon opposé (2-1, 80e). A peine le temps de penser à une éventuelle égalisation que Hleb s'écroule dans la surface et obtient un penalty. Bendtner s'élance… mais bute sur Landreau (84e). Le gardien parisien permet donc à cette rencontre de coller un peu plus avec la réalité du terrain, car ce soir il n'y avait pas deux buts d'écart entre le PSG et Arsenal. Paris aura l'occasion de confirmer dimanche, face à Valence, les progrès aperçus contre Arsenal.
 
Anthony Baca
 
PSG : Landreau – Mulumbu (Ngoyi, 75e), Traoré, Camara, Armand - Frau, Digard, Clément, Rothen - Pauleta (cap.), Luyindula.
Remplaçants : Alonzo, Ngoyi, Sakho, Mendy, Yepes, Gallardo, Diané, Ngog, Arnaud, Bourillon et Sankharé
Entraîneur : Paul Le Guen
 
 
Arsenal : Almunia – Sagna (Eboue, 45e), Touré (cap) (Gallas, 45e), Senderos, Clichy - Denilson, Flamini (Hoyte, 45e), Fabregas (Hleb, 45e), Diaby - Van Persie (Traoré, 45e), Bendtner.
Remplaçants : Fabianski, Gallas, Hleb, Eboue, Traoré, Hoyte, Barazite, Lansbury, Randall, Gibbs et Murphy
Entraîneur : Arsène Wenger
 
Arbitre : Peter Walton
55 106 spectateurs