A Deauville, le mercredi 25 juillet

Flanqué du numéro 15 dans le dos, Zoumana Camara, fraîchement débarqué au PSG, constitue forcément l'attraction de ce match amical disputé à Deauville devant plus de 3000 personnes. Associé en défense centrale à Grégory Bourillon, qui dispute également son premier match en rouge et bleu, l'ancien stéphanois touche son premier ballon dès la 2e minute. Un puissant dégagement qui permet au PSG de se dégager de la pression adverse.

Entre temps, Luyindula avait déjà inquiété le gardien adverse sur un bon service d'Arnaud (1ère). Un centre-tir de Rothen (10e), toujours très remuant, puis une frappe en rupture de Diané (19e) après un bon travail de Sakho assoient un peu plus la domination du PSG. Alors que le jeu tend à se durcir, Bourillon est bousculé dans la surface de réparation et obtient un penalty. Luyindula s'élance et ouvre le score pour le plus grand plaisir des nombreux supporters présents (1-0, 36e).

Jusqu'alors peu sollicité, Landreau capte parfaitement une puissante frappe de Saad (42e). Dans la foulée, Bourillon, en position de dernier défenseur, accroche son attaquant et est contraient de rejoindre le vestiaire quelques secondes avant ses coéquipiers (44e). Le PSG débute la seconde période avec dix nouveaux joueurs et évoluera donc en infériorité numérique. Jérôme Alonzo prend place dans le but alors que Mickael Landreau cède le brassard qu'il arborait en première période, à Pedro Pauleta.

Frau en solitaire (50e) et Traoré de la tête (60e), rappellent aux joueurs d'Henri Michel que même réduit à dix le PSG continuera d'attaquer. Malgré quelques jolis gestes techniques, notamment de Clément, qui soulèvent des « olé » dans le public, l'intensité de la rencontre diminue. Une frappe de Ngog, claquée en corner par le gardien adverse, clôturera cette rencontre animée (88e). Place désormais à L'Emirates Cup avec des adversaires aussi prestigieux que Valence, l'Inter ou Arsenal.

 
Anthony Baca
 
Première période : Landreau - Mulumbu, Bourillon, Camara, Sakho - Arnaud, Digard, Sankharé, Rothen - Luyindula, Diané.
 
Deuxième période : Alonzo - Mendy, Mabiala, Traoré, Armand - Frau, Clément, Ngog, Gallardo - Pauleta.