A Alençon, le vendredi 13 juillet

C'est à Alençon, sur une magnifique pelouse, que le PSG poursuit sa préparation d'avant saison. Après Créteil (Nat.), Dijon (L2), le PSG affronte Troyes, formation qui évoluait encore en L1 la saison dernière. Une opposition qui monte donc d'un cran, d'autant plus que Paul le Guen aligne pour la deuxième fois le même onze de départ.


Absent jusqu'ici, la chaleur est l'invité surprise de cette veille de fête nationale. Avec plus de 28 degrés, les organismes des joueurs souffrent en ce début de match. Paris démarre pourtant le mieux la rencontre et sur un service d'Armand, Frau place le ballon juste au-dessus de la transversale de Merville (4e). Dans la foulée, la bonne combinaison entre Luyindula et Pauleta est stoppée par l'arbitre du soir, Monsieur Esneu (6e), pour une faute du capitaine parisien.

Les premiers efforts réalisés sous cette chaleur se font alors ressentir et l'intensité de la rencontre diminue logiquement. Il faudra attendre la fin de la première période pour voir le PSG accélérer. Après un puissant coup-franc de Kebe bien capté par Landreau (41e), Luyindula, lancé par Clément, sert Pauleta qui trompe Merville du plat du pied (1-0, 42e). Les Troyens accusent le coup et une puissante frappe de Chantôme n'est pas loin de les assommer (44e). 


Bonaventure Kalou cherche la faille dans la défense troyenne

Contrairement aux précédents matches amicaux, Paul Le Guen ne procède qu'à deux changements en seconde période (Pauleta par Diané et Mendy par Mulumbu, 45e). Paris reste maître des débats, même si une bonne frappe d'Amzine fait frissonner les nombreux supporters parisiens. La fraîcheur de Diané apporte incontestablement un plus aux Rouge et Bleu. Sur des accélérations ou bien en remises, l'attaquant parisien sème la zizanie dans la défense adverse.

Le turn-over instauré jusqu'alors par l'entraîneur parisien reprend ses droits puisque Frau, Luyindula et Rothen cèdent leur place à Arnaud, Kalou et Gallardo (65e). L'Ivoirien s'illustre aussitôt en reprenant de volée un centre de Mulumbu. Une frappe cependant trop enlevée pour inquiéter le gardien troyen (69e). Clément, auteur d'un excellent match, cède sa place à Mabiala, décalant Digard dans l'axe (72e).

Arnaud réalise ensuite un excellent travail côté droit et sert Kalou en retrait. La frappe de l'Ivoirien est de nouveau repoussée par le gardien troyen (74e). La fin de match est incontestablement parisienne, Gallardo sur coup-franc et Diané du plat du pied, manquant de peu de doubler la mise. Qu'importe, Paris tient sa troisième victoire en autant de matches et n'a toujours pas encaissé le moindre but.

 

 

 


Anthony Baca

PSG :

Onze de départ : M. Landreau - B. Mendy, S. Traoré, D. Digard, S. Armand -
C. Chanthôme, J. Clément, P-A. Frau, J. Rothen - P. Luyindula, P. Pauleta(cap)

Remplaçants : J. Alonzo, L. Mabiala, B. Dramé, Y. Mulumbu, B. Kalou, M. Gallardo, L. Arnaud, A. Diané,
Sont entrés en jeu : Y. Mulumbu (46e), A. Diané (46e), B. Kalou (65e), L. Arnaud (65e), M. Gallardo (65e), B. Dramé (70e) et L. Mabiala (72e)

Entr. : Paul Le Guen

 

Troyes :


Onze de départ :
Merville - Berkak, Sanz (cap), Faye, Enza - Noro, Obbadi, Amzine, Lafourcade, Bangoura, Kébé

Entr. : Denis Troch