A Montreuil sur Mer, le vendredi 6 juillet

« Il s'agit plus d'un match d'entraînement, que d'une rencontre amicale », avait expliqué la veille Paul le Guen. La logique a pourtant été respectée dans cette rencontre disputée sur l'excellente pelouse de Montreuil. Les efforts répétés pendant cinq jours sur cette même pelouse n'ont pas empêché les Parisiens d'empocher leur première victoire de la saison.

Le PSG entame d'ailleurs le mieux cette rencontre. Diané décale Mendy, lancé comme une fusée dans le couloir droit. Le défenseur parisien sert Frau en retrait dont la reprise instantanée est repoussée par Argelier sur sa ligne (8e). Armand, qui a prolongé son contrat au PSG dans la journée, porte le brassard de capitaine, alors que Landreau, Pauleta, Gallardo et Luyindula ne figurent pas sur la feuille de match.

Le couloir droit du PSG se montre toujours aussi actif. Frau décale Mendy dont la frappe oblige Levaux à concéder un corner (16e). Celui-ci ne donne rien. Dans le prolongement de l'action Alonzo dégage de la tête une passe en retrait de Mendy (17e). Paris poursuit son pressing. Diané s'infiltre plein axe mais se heurte à l'ancien gardien du PSG, Thomas Levaux (24e). Le vent gène considérablement les deux formations et entraînent quelques pertes de balle. Créteil retrouve cependant du mordant et il faut une intervention décisive de Mendy face Effa pour mettre fin à une belle offensive adverse (32e). 

Paris réagit aussitôt. Le jeune Arnaud efface Levaux et fait preuve de sang froid au moment de servir Frau, seul au deuxième poteau. L'attaquant parisien ouvre son pied et permet au PSG de mener 1-0 (1-0, 37e). Alors que les remplaçants parisiens s'échauffent derrière le but d'Alonzo, le coup-franc de Pataca est repoussé par le mur parisien. Sur la contre attaque, Arnaud, décidemment très remuant, sert idéalement Frau qui manque sa reprise (41e).

Paris double finalement la marque juste avant la pause. Frau lance Diané qui trompe Levaux d'une frappe enroulée (2-0, 45e). Paul Le Guen rajeunit considérablement son équipe en seconde période. A noter la présence de Didier Digard, dans le milieu de terrain, aux côtés de Kalou. Arnaud se met une nouvelle fois en avant en tentant une reprise de volée spectaculaire suite à un centre au 2e poteau de Dramé (56e). Une tentative qui ne trouvera cependant pas le cadre. Paris gère tranquillement son avance de deux buts alors que Créteil n'entend pas céder aussi facilement. Rien n'y fera, la défense parisienne prenant régulièrement le dessus face à un Effa trop esseulé pour espérer inquiéter Alonzo.

Le coup de sifflet final entraîne une course aux autographes à laquelle les joueurs du PSG se plient volontiers. Alors que le soleil fait enfin son apparition, les Parisiens quittent les Montreuillois sur une bonne note.

Anthony Baca

PSG (première période)
Alonzo – Armand (cap.), Mabiala, Traoré, Mendy – Rothen, Chantôme, Clément, Diané – Arnaud, Frau. Entr. : Paul Le Guen.

PSG (seconde période)
Alonzo – Dramé, Sakho, Mabiala, Mulumbu (cap) – Sankharé, Digard, Kalou, Haddad – Ngog, Arnaud. Entr. : Paul Le Guen.

Ont participé à Créteil : Levaux, Argelix, Alnoudji, Loja (cap.), Lavoyer, Kenniche, Varelles, Maiga, Elomari, Pataca, Effa, Mazuel, L. Pancrate, Odemis, Mokpad, Terrier