Réuni le 20 avril, le Conseil d’Administration de la Ligue de Football Professionnel a adopté l’instauration de l’assistance vidéo pour l’arbitrage lors du barrage qui opposera le 18e de Ligue 1 au 3e de Domino’s Ligue 2.

La manche aller se déroulera le jeudi 25 mai. Le retour aura lieu le dimanche 28 mai.

A la demande de la FFF, l’IFAB a accepté l’utilisation pour la première fois de la vidéo sur des matches de compétition de clubs en France.

Le protocole technique IFAB prévoit 4 situations de jeu pour lesquelles la vidéo peut être utilisée :

1. Après un but marqué : une infraction non perçue par l’arbitre (hors-jeu, faute de l’attaquant, ballon sorti du terrain, etc.) ayant pour conséquence d’invalider un but a-t-elle clairement été commise ?

2. Penalty : la décision d’accorder ou de ne pas accorder le pénalty est-elle clairement erronée ? (faute claire ou non de l’équipe attaquante / faute en dehors ou à l’extérieur de la surface / ballon hors du terrain avant la faute sanctionnée)

3. Carton rouge : La faute commise méritait-elle clairement une exclusion directe ? (seuls les cartons rouges directs entrent dans le champ d’application de la vidéo. Un deuxième carton jaune n’entre donc pas dans ledit champ d’application)

4. Identité erronée : le joueur sanctionné disciplinairement (carton jaune ou rouge) est-il le joueur fautif ?

La vidéo doit permettre de répondre à une question fondamentale : « La décision de l’arbitre est-elle clairement erronée ? ». Si oui, la décision doit être revue. Dans le cas contraire la décision initiale de l’arbitre reste inchangée.