Dès le coup d’envoi, Lyon affiche ses intentions et prend le contrôle du ballon. Pourtant, ce sont bien les Parisiennes qui vont créer le danger les premières. Sur une première contre-attaque, Cristiane, lancée dans le couloir droit, crochette pour effacer Majri et se mettre sur son pied gauche. Du coin droit de la surface, l’attaquante brésilienne envoie un missile dans le petit filet opposé. Les fans Rouge et Bleu explosent de joie, Paris mène au score (0-1, 7e). Quelques minutes plus tard, Kiedrzynek doit s’employer devant devant Hegerberg pour enlever un centre dangereux de la course de l’attaquante (16e). Les Rhodaniennes vont égaliser à la demi-heure de jeu sur penalty, alors que la gardienne polonaise avait réussi détourner le tir sur sa barre (1-1, 34e).

En deuxième période, Kiedrzynek va cette fois sauver les siennes en bloquant sur sa ligne un tir de Hegerberg qui arrivait lancée (55e). Paris plie mais ne rompt pas sous les offensives lyonnaises et Paredes est même tout proche de redonner l’avantage au club de la capitale à la retombée d’un corner (77e). Au terme de 5 minutes de temps additionnel, les deux équipes sont toujours dos à dos et la décision s'est finalement faite aux tirs au but. Après une séance intense et forte en émotion, les Lyonnaises s'imposent, une issue cruelle pour les Parisiennes.

OLYMPIQUE LYONNAIS – PARIS SAINT-GERMAIN : 1-1 (1-1) 7-6 t.a.b
Coupe de France Féminine – Finale
Stade de la Rabine (Vannes) – 5 616 spectateurs
Buts : Kumagai (34e s.p.) pour Lyon ; Cristiane (7e) pour Paris.
LYON : Gerrard – Mbock, Renard (c), Buchanan, Majri – Abily, Kumagai, Marozsan – Le Sommer, Hegerberg, Thomis.  Entraîneur : Gérard Prêcheur.
PARIS SAINT-GERMAIN : Kiedrzynek – Perisset, Delannoy, Paredes, Georges, Lawrence – Geyoro (Diallo, 72e), Cruz (c) (Boquete, 85e), Formiga – Cristiane (Sarr, 67e), Delie. Entraîneur : Patrice Lair.