Convaincu du succès des siens face à Metz, Unai Emery n’a pas cessé d’encourager et d’haranguer ses joueurs tout au long de la rencontre. Une détermination à toute épreuve récompensée par ce but libérateur de Blaise Matuidi au bout du suspens, synonyme de succès pour les Parisiens !

Une victoire capitale dans la course au titre, mais également très symbolique pour Unai Emery qui dirigeait à Saint-Symphorien son 50e match à la tête du Paris Saint-Germain. Côté bilan, cela donne 37 succès pour 8 matches nuls et seulement 5 défaites toutes compétitions confondues pour le technicien espagnol.

Une performance à souligner puisqu’après 50 matches officiels, aucun entraîneur parisien n’a fait mieux à ses débuts. Le Basque égale ainsi la performance de Laurent Blanc (37 victoires, 8 matches nuls et 5 défaites après 50 matches), et possède même un léger avantage sur son prédécesseur avec une meilleure différence de buts (+81 contre +79).

Autre record à mettre à l’actif du natif de Fontarrabie : En s’imposant à Metz, son équipe a enregistré un 8e succès d’affilée à l’extérieur en Ligue 1, égalant ainsi le record de victoires consécutives à l’extérieur sur une saison de championnat jusqu’ici détenu par l’OM.

Des débuts réussis qui se traduisent également au niveau comptable puisqu’avec 77 unités glanées, le Paris d’Emery intègre le top 5 de l’histoire du football français en terme de points gagnés après 33 journées. Une dynamique très positive, de quoi aborder avec optimisme cette fin de saison palpitante.