Presque trois semaines après la rencontre, comment analyses-tu le succès 2-1 obtenu lors du match aller face à Chelsea ?
« C'était une victoire importante, on a réalisé un très bon match chez nous, mais ce n'est pas encore fini, bien au contraire. 2-1, c'est un résultat compliqué. Il faudra aller à Londres avec l'intention de marquer mais je suis persuadé qu'en jouant comme au match aller, on peut se qualifier pour les quarts de finale. »

Avez-vous eu des regrets après le match aller ?
« Même si nous avons eu des opportunités pour marquer davantage, ce qui nous ennuie le plus est d'avoir concédé ce but juste avant la pause. On connaît la règle du but à l'extérieur en Champions League, qui risque de nous compliquer la tâche, mais c'est le football. On a commis une erreur et on a été puni. Derrière, nous n'avons pas réussi à inscrire ce troisième but. C'est pourquoi cette manche retour s'annonce très ouverte. Je le répète, il faudra marquer là-bas et être costaud défensivement. »

Ce but encaissé peut-il changer votre manière d'aborder cette manche retour ?
« Je ne pense pas. On ne doit pas changer notre manière de jouer. Je pense qu'il faut faire la même chose qu'au Parc, c'est-à-dire chercher à marquer et prendre le contrôle du ballon. C'est comme cela que nous savons jouer. »

Du côté des Blues, ton compatriote Willian s'est montré très entreprenant lors du match aller. Est-il le joueur à surveiller ?
« Bien sûr ! Selon moi c'est le meilleur joueur de Chelsea en ce moment. Il est vraiment très fort. Il faudra faire attention à lui, mais Il n'est pas le seul joueur capable de faire la différence. Je pense notamment à (Eden) Hazard ou Pedro... Ce sont de grands joueurs. Il faudra se méfier de tout le monde. »

Penses-tu l'équipe plus expérimentée deux ans après l'élimination face à ces mêmes Blues en quart de finale (3-1, 0-2) ?
« Oui ! Tout le monde a gagné en expérience. C'est le cas après chaque saison. L'effectif ne connaît pas de grands bouleversements lors des différents mercatos, et cela permet aux joueurs de se connaître de mieux en mieux. C'est très important pour l'équilibre de l'équipe, grâce à cela, on devient plus fort. Je pense que, cette année, nous sommes prêts pour aller encore plus loin en Champions League. C'est notre objectif. »

Est-ce le cas aussi à titre personnel ?
« Tout à fait. Jouer aux côtés des plus grands ici, à Paris, est une grande expérience. C'est ce que je cherche. Je veux grandir et progresser et, pour cela, je suis toujours très attentif aux conseils du coach et des autres joueurs. D'ailleurs, c'est en m'entraînant avec les meilleurs et en affrontant les meilleurs que je m'améliore. Aujourd'hui, je me sens très bien et je dois continuer d'être décisif. Je dois bien analyser les matches et bien intégrer les consignes du coach pour être le plus performant possible. Je sais que je peux aider le club à écrire son histoire, et je peux moi-même écrire mon histoire ici. Pour cela il n'y a pas de secret, il faut travailler. Je sais que j'ai les qualités pour m'imposer et démontrer que je suis important pour le groupe. »