Layvin, comment ce début d’année 2016 se passe-t-il ?
« Très bien ! On a réalisé un stage à Doha qui nous a bien préparé physiquement à ce mois de janvier. On gagne, même si nous ne sommes pas encore à 100%. Après, je pense qu’avec le travail fourni au Qatar, les choses vont aller de mieux en mieux. On a beaucoup travaillé physiquement pour être prêt pour cette deuxième partie de saison. Petit à petit, nous allons reprendre du poil de la bête. »

Tu es arrivé au club en début de saison. Comment juges-tu ton adaptation ?
« J’ai pris mes marques. Au début, cela a été un peu compliqué. C’est normal, il me fallait un temps d’adaptation. Aujourd’hui, tout se passe bien. Je suis content. Je suis venu ici pour progresser et, au fil du temps, jouer de plus en plus. C’est ce qu’il se passe, je dois donc continuer sur cette voie. »

Paris s’est qualifié pour les 8es de finale de la Coupe de France et pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Que représentent ces compétitions pour toi ?
« Elles me permettent d’avoir davantage de temps de jeu. Je me donne donc à fond ! Plus on gagne, plus je jouerai, ce qui est également valable pour mes coéquipiers. Ces matches en semaine permettent à tout le groupe d’avoir du temps de jeu. Quand je suis sur le terrain, je me donne à fond pour aider l’équipe. Si l’on peut gagner tous nos matches, ce sera parfait ! Le club a des objectifs énormes, et c’est cela qui m’a plu. Avec cette équipe, ces joueurs, rien n’est impossible. »

Que penses-tu de l’équipe d’Angers, prochain adversaire de Paris ?
« Je pense que tous les joueurs qui composent cette équipe se connaissent bien. Ils ont un bon groupe, et une base solide. C’est ce qui fait leur force. Cette équipe possède de très bons joueurs, qui jouent en contres. Il faudra donc se méfier. Elle possède également un milieu de terrain solide. A nous de faire en sorte de bien les presser. »

L’Euro approche… Est-il dans un coin de ta tête ?
« Comme je l’ai dit, rien n’est impossible ! En tout cas, j’essaye d’être performant sur le terrain. Chaque joueur français rêve de jouer un Euro en France. Il faut être bon, régulier, et écouter les conseils que Laurent Blanc, ici, et Didier Deschamps, en Equipe de France, peuvent nous donner. Porter le maillot bleu a toujours été un rêve pour moi. »