Premier en Ligue 1 pour la troisième année d’affilée, le club ne trône pas pour autant au sommet du classement mondial des salaires en cours dans les plus grandes franchises de sport. Contrairement à la hiérarchie établie par la dernière étude de SportingIntelligence pour ESPN, le Paris Saint-Germain ne figure même pas aux cinq premiers rangs de ce classement. La masse salariale de notre groupe professionnel ne correspond pas aux chiffres avancés par cette étude, où ils s’avèrent considérablement surévalués. Au passage, le club se réjouit de l’intérêt que suscite sa croissance auprès des médias internationaux, qu’il se fera un plaisir de rencontrer lors de sa prochaine tournée en Amérique du Nord, en juillet prochain.