Coach, Comment abordez-vous le match de dimanche face à Monaco ?
« Les joueurs étaient au repos ce jeudi, donc on va vraiment le préparer à partir de ce vendredi matin. Mais plus on s’approche du match, plus l’excitation va monter. Ça va être une rencontre intéressante à jouer et à gagner, pour les deux équipes. Cela va nous changer des matches au Parc de ce début de saison,  car Monaco viendra pour gagner. »

Quel est votre avis sur cette équipe de Monaco ?
« Monaco fait partie des meilleures équipes, ils réalisent un très bon début de saison. La rapidité avec laquelle ils ont trouvé cette cohésion est impressionnante. Ils ont recruté de grands joueurs avec Falcao, Abidal, Carvalho… et la mayonnaise a pris rapidement. Je les ai vu contre Marseille (victoire 2-1 au Stade Vélodrome), et ils ont fait un bon match. Quand il y a de bons joueurs, il ne faut pas forcément attendre plusieurs années avant d’obtenir des résultats. »

Que pensez-vous de votre début de saison ?
« Je suis satisfait au niveau comptable, même si on aurait pu gagner contre Ajaccio (match nul 0-0). On pourrait encore faire mieux en termes de jeu. On monte en puissance. On a manqué de liant en première période contre l’Olympiacos (victoire 4-1) mais ça a été mieux en deuxième, donc on est perfectible. »

Est-ce un handicap d’avoir joué mardi ?
« Ca n’a pas été une chose facile de jouer un match de Champions League en semaine, mais on le savait depuis le début. On a la possibilité de récupérer, car on joue dimanche soir. On s’est préparé en fonction de ces critères mais c’est une bonne chose d’avoir gagné avant ce choc, même si  c’est une compétition différente avec un adversaire différent. C’est toujours mieux de gagner pour préparer ce genre de rendez-vous. Même si  je pense que Monaco est plus fort que l’Olympiacos. »

Vous allez retrouver Claudio Ranieri, votre entraîneur à Naples…
« Je me suis inspiré de  lui car, même à cette l’époque, il voulait faire du jeu. Ce n’était pas évident à l’époque, en Italie. Il avait déjà cet esprit offensif. Il a démontré qu’il voulait que son équipe produise du jeu. Il m’a influencé car il a apporté en Italie une vision du jeu qui me plaisait. »

Que pensez-vous de l’entente entre Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani ?
« Plus je les vois jouer, plus je me dis qu’ils ont un jeu complémentaire. À moi et mon staff de trouver la bonne formule pour qu’ils soient le plus complémentaires possible, car ce sont deux joueurs incontournables. Mais je ne veux pas sacrifier l’équilibre de l’équipe pour autant. »